Un drone a failli percuter un A320 à l’aéroport d’Heahtrow

0
105

Le CAA (Civil Aviation Authority) a confirmé qu’un drone non identifié a manqué de peu un avion long courrier, le 22 juillet, alors que celui-ci était sur le point d’atterrir à Heathrow.

Le pilote de cet Airbus A320 qui peut accueillir jusqu’à 180 passagers, a reporté avoir vu un drone aux allures d’hélicoptères alors qu’il était à 213 mètres du sol. Le CAA estime que cet incident mérite la première place dans son classement des dangers, ce qui équivaut à « un risque élevé de collision ». Le Sunday Times indique qu’un rapport officiel complet devrait paraître d’ici vendredi.

Le BALPA, syndicat des pilotes britannique, considère que ces drones manipulés par des amateurs représentent un « risque réel » pour les vols commerciaux. Il demande à ce que seules des personnes possédant une formation équivalentes à celle des pilotes soient autorisées à piloter les drones qui partagent l’espace aérien avec des avions de fret ou de ligne. Leur secrétaire général, Jim MacAuslan indique que : « Le risque que représente un objet de 10 kg heurtant un avion est réel et préoccupe les pilotes ». Selon lui : « Un petit drone pourrait être une dangereuse distraction pour un pilote au cours de l’atterrissage et causer de sérieux dommages s’il y a un heurt ».

parrot-ardrone

En cette période de fête, les drones sont très populaires chez les Britanniques et le nombre de personnes qui en possèdent augmente de jour en jour. Le porte-parole du CAA rappelle que les gens doivent faire preuve de bon sens et de responsabilité en les maniant : « Il y a des règles qui ont force de loi et qui doivent être respectées », a-t-il dit. Ainsi, les drones ne devraient pas voler à plus de 120 mètres et seulement dans un rayon de 500 mètres de l’opérateur. Ils ne devraient pas approcher à moins de 50 mètres d’un bâtiment, d’un véhicule ou de personnes.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.