Roi Abdallah: quand la reine Élisabeth II lui donne des cours de féminisme

0
18
Une entorse au protocole, ou une leçon de féminisme ?

La reine Élisabeth II n’a jamais froid aux yeux, c’est bien connu. La petite anecdote est rapportée par Sir Sherard Cowper-Coles, qui fut ambassadeur du Royaume-Uni en Arabie Saoudite de 2003 à 2006.

Du vivant du roi Abdallah à l’époque où celui-ci était encore prince héritier, en 1998, le futur souverain du royaume wahhabite était en visite officielle  en Angleterre.

Profitant de l’occasion, la reine lui proposa de faire un tour dans son domaine royal à bord de son 4×4, avec le traducteur de futur roi. Jusque là, rien d’étonnant. Sauf que la souveraine anglaise a fait ce qu’aucun chef d’État n’a osé faire jusque là: elle a pris le volant de son 4×4 et a conduit le véhicule sous le regard interdit des deux hommes, et de l’ensemble de l’assistance. Il faut rappeler qu’en Arabie Saoudite, les femmes sont interdites au volant.

« La reine est montée dans le siège du conducteur, a mis le contact et a démarré ! », raconte Sir Sherard Cowper-Coles. Celui-ci affirme d’ailleurs que la conduite de Sa Majesté aurait « terrorisé » le prince Abdallah. Celui-ci « a imploré la Reine pour qu’elle ralentisse et qu’elle se concentre sur la route ». Venant d’une femme qui a été entraînée spécialement à conduire des camions et des ambulances durant la Seconde Guerre mondiale, on ne pouvait pas attendre mieux d’elle.

 

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.