Robin Williams : confirmation de la thèse du suicide après l’enquête

0
82

Après une enquête de trois mois sur la mort de l’acteur, la police de Marin County (Californie) a finalement conclu qu’il s’est suicidé par pendaison.

Il y a trois mois, le 11 aout, Robin Williams était retrouvé mort à son domicile de Tiburon, non loin de San Francisco. A la fin de l’enquête, la police a conclu que cause de la mort était « l’asphyxie par pendaison » et que l’acteur s’était suicidé. Le rapport de police indique que les examens toxicologiques ont révélé l’absence de toute substance illicite ou d’alcool dans son corps au moment du décès. Par contre des traces de « médicaments nécessitant une ordonnance » ont été trouvées, « en concentration thérapeutique ». Il y est également mentionné que l’acteur a tenté de se faire une entaille au poignet gauche et n’a laissé aucun message abordant son suicide.

D’après les indications de sa femme Susan Schneider, Robin Williams souffrait d’une sévère dépression ainsi que d’un début de maladie de Parkinson mais était sobre depuis plusieurs années, le rapport ajoute qu’il était aussi la proie d’une « paranoia croissante ». L’acteur aux multiples distinctions a fait ses débuts au cinéma avec le film Popeye en 1980. Il pouvait jouer dans un registre très élargi en interprétant aussi bien des rôles de tueur psychopathe que de pères de familles sympathiques.

Son corps a été incinéré le lendemain de son décès et ses cendres ont été dispersées dans la baie de San-Francisco.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.