« RER surfing » : un jeune interpellé pour mise en danger de la vie d’autrui

0
708

C’est le nouveau phénomène qui prend de l’ampleur : des jeunes se filment en train de s’accrocher à l’extérieur d’un train en marche et publient ensuite les vidéos de leurs « exploits » sur les réseaux sociaux et les sites de partages de vidéos.

Un court-métrage de trois minutes a été publié le 3 novembre, il montrait deux jeunes gens, visages découverts,  agrippés à l’extérieur du RER A. Ils ont « pris » le train à la station de Neuilly-Plaisance (Seine-Saint-Denis) et ont filmé leur trajet jusqu’à la station de Val-de-Fontenay (Val-de-Marne). On peut les voir frôler des poteaux à plusieurs reprises, en ayant l’air d’être amusés sans se soucier du danger. Intitulée « RER surfing », la vidéo a déjà été vue plus de 500 000 fois depuis sa mise en ligne.

L’un des jeunes gens qui apparaissait dans cette courte séquence a été arrêté le 12 novembre et placé en garde à vue. Une source policière a déclaré à l’AFP : « On lui reproche d’avoir pris des risques pour lui et pour autrui ». Le jeune homme âgé de 18 ans risque un an d’emprisonnement et 15 000 euros d’amendes pour les faits qui lui sont reprochés. Son compère n’a pas été interpellé pour l’instant. Interrogé par BFM TV, il a déclaré : « C’était juste pour l’adrénaline, sincèrement, c’était de l’orgueil (…) j’ai conscience que ce n’était pas bien mais j’ai eu conscience de ça un peu tard ».

La RATP et la SNCF ont dit être très inquiètes des proportions que ce phénomène est en train de prendre. Dans un communiqué publié sur Facebook, la RATP a fortement condamné ces actes, qu’elle qualifie de « dangereux », « irresponsables » et « repréhensibles ».

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.