République Centrafricaine : une Française enlevée par des miliciens anti-balakas

0
19

Une Française, membre d’une ONG basée en République Centrafricaine, a été enlevée ce 19 janvier, dans la matinée, à Bangui. L’information a été relayée par les médias locaux avant d’être reprise par la radio RTL.

Le rapt lié à l’arrestation du général Andjilo

L’enlèvement de cette Française de 67 ans, membre d’une ONG dépendant de Caritas, est lié à l’arrestation du général Andjilo, un des chefs des miliciens anti-barakas, qui s’est produit dimanche. Composés principalement de chrétiens, les anti-balakas ont été formés pour lutter contre les rebelles, la coalition Séléka, qui sont essentiellement de musulmans. Les deux camps ayant été accusés d’avoir eu recours à de graves abus, l’arrestation du général Andjilo, un des meneurs des miliciens, par les forces de l’ONU s’est présenté comme une nécessité. Mais cela a provoqué une réaction une chaîne de la part de ses partisans de ce haut gradé, d’où le rapt de cette humanitaire. En effet, les ravisseurs réclament la libération du général d’Andjilo en échange de la Française.

Les négociations seraient actuellement en cours avec les autorités religieuses de Bangui.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.