Les recherches se poursuivent après la disparition du vol d’Air Asia

0
39

Les responsables indonésiens ont annoncé que l’Airbus A320-200 devait se trouvait à mi-parcours entre Surabaya (Indonésie) et Singapour quand il a disparu des moniteurs de contrôle le matin du 28 décembre, sans qu’il y ait eu un appel de détresse.

Il était encore sous le contrôle des Autorités indonésiennes du trafic aérien (ATC) quand l’équipage a demandé une « déviation en raison des conditions météorologiques et la liaison avec l’appareil a été perdue », a indiqué la compagnie Air Asia.

Avant la disparition, le pilote avait sollicité une  autorisation à modifier son plan de vol et passer de 32 000 à 38 000 pieds d’altitude pour éviter une masse nuageuse. A ce moment l’avion se trouvait entre le port de Tanjung Pandan sur l’île de Belitung et Pontianak, une ville de l’ouest de Kalimantan, sur l’île de Bornéo. Les recherches se concentrent actuellement sur cette zone.

Singapour a détaché deux navires de la marine pour aider l’armée indonésienne à retrouver l’avion de la compagnie malaisienne. Dimanche, un avion de transport Hercule C-130 a participé aux opérations. Selon une chaîne de télévision singapourienne, la Malaisie enverra incessamment trois navires et un avion C-130 en renfort.

Par ailleurs, le Bureau d’enquête et d’analyses français (BEA) a mandaté deux enquêteurs accompagnés de deux conseillers techniques d’Airbus, ils sont attendus à Jakarta. L’Australie, la Grande-Bretagne, la Corée du Sud, les Etats-Unis et l’Inde ont également offert leur aide pour prendre part aux recherches ou par l’envoi d’experts pour l’enquête.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.