Un étudiant indien refusé à l’Université de Leipzig à cause du « problème de viol » dans son pays

0
27
viol

Refusé dans une université allemande de Leipzig, en raison du « problème du viol » dans son pays, un étudiant indien publie le contenu d’un mail « discriminatoire » sur les réseaux sociaux et obtient gain de cause auprès des dirigeants allemands.

« Une généralisation simpliste et discriminatoire »

Après la publication de ce mail sur les réseaux sociaux, provoquant la colère de la plupart des internautes en Inde, le jeune étudiant a réussi à faire réagir Michael Steiner, l’ambassadeur d’Allemagne à New Delhi. Ce dernier a ainsi publié une lettre dans laquelle il condamne les propos tenus par l’enseignante en dénonçant « une généralisation simpliste et discriminatoire » à l’endroit des Indiens. Dans son mail, la professeure à l’Institut de biochimie de Leipzig, Mme Beck-Sickinger, a déclaré ne pouvoir accepter « aucun étudiant mâle indien en stage en raison du problème du viol dans son pays. »

« J’ai beaucoup d’amies femmes dans mon groupe, donc je ne crois pas pouvoir supporter cette attitude. »

« Une erreur »

En réponse à la lettre publiée par l’ambassadeur d’Allemagne à New Delhi, l’enseignante a publié à son tour un communiqué ce lundi dans lequel elle reconnaît avoir « commis une erreur » tout en présentant ses « sincères excuses à tous ceux qu’elle a blessés ».

Un documentaire sur un viol en réunion

A noter que le viol en Inde est devenu un sujet sensible depuis le viol en réunion qui a causé la mort d’une étudiante à New Delhi, fin 2012. Un meurtre qui a suscité une vive émotion dans le monde et qui a également fait l’objet d’un documentaire interdit de diffusion en Inde depuis sa sortie la semaine dernière.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.