Profanation du cimetière juif de Sarre-Union : 5 mineurs en garde à vue

0
29

Cinq mineurs ont été placés en garde à vue, lundi, dans le cadre de l’enquête sur la profanation de tombes, au cimetière juif de Sarre-Union, dans le Bas-Rhin, en Alsace.

Le procureur de la République, Philippe Vannier a indiqué, pendant une conférence de presse, qu’un jeune garçon de 15 ans et demi « s’est présenté à la brigade de gendarmerie de Sarre-Union pour se dénoncer en disant qu’il avait participé aux faits », lundi matin. Il « a mis en cause d’autres garçons, ils sont cinq au total, tous mineurs et depuis 14h45, ils sont tous en garde à vue » pour « profanation de sépultures«  et « dégradations commises en réunion »Les suspects, âgés de 15 à 17 ans et « originaires de la région » de Sarre-Union, sont « sans antécédents judiciaires ». Les adolescents, « très choqués de la tournure des événements, impressionnés par la mesure de garde à vue dont ils font l’objet », ainsi que leurs proches seront soumis à des interrogatoires.

L’acte a été commis dans l’après-midi du 12 février dernier. Les jeunes suspects n’ont pas particulièrement « de convictions idéologiques qui pourraient expliquer leur comportement ». Ils avaient, semble-t-il, pensé que le cimetière était « abandonné ». En tout, 250 tombes ont été profanées. Des caveaux ont été ouverts, des colonnes arrachées et des stèles renversées. Un monument dédié aux victimes de la déportation, situé à l’entrée du cimetière, a également été détérioré.

Le Président de la République: François Hollande se rendra à Sarre-Union dans la journée.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.