L’exposition du fœtus aux produits chimiques a un effet néfaste sur le QI de l’enfant

0
46
grossesse

Les résultats d’une recherche effectuée par des chercheurs de l’Université de Columbia (New York) ont démontré que l’exposition des fœtus à certaines substances chimiques a un effet néfaste sur son QI (quotient intellectuel) au bout de quelques années.

La pollution agit sur le QI des enfants

Cette étude a été menée sur 328 femmes et leurs enfants à New York aux revenus mensuels modestes. Au troisième trimestre de leur grossesse, un prélèvement d’urine effectué sur les femmes enceintes a permis de déterminer les niveaux de quatre phtalates (DnBP, DiBP, di-2-ethylhexyle et diéthyle). A l’âge de 7 ans, les enfants ont été testés et les résultats ont démontré que ceux qui ont été davantage exposés aux phtalates in utero, avaient un QI de 6,6 à 7,6 point plus bas que ceux qui l’ont été moins.

Un problème de communication

Les phtalates sont présents dans de nombreux produits usuels comme les savons, le vinyle, certains parfums, les laques pour cheveux, les produits assouplissants pour sèche-linge, ou encore les vernis à ongle. Toutefois, les fabricants omettent souvent de le marquer sur leurs produits. Pourtant, les faits sont là et les résultats de cette étude publiée dans la revue scientifique PLUS ONE en est la preuve. Mais les femmes enceintes ne sont pas toujours informées de ce petit détail qui entraîne pourtant de lourdes conséquences sur leurs enfants dans le futur.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.