Prison de Nantes : une vieille dame apportait du cannabis à son fils au parloir

0
998

Le 18 décembre, de la résine de cannabis a été retrouvée sur une vieille dame de 77 ans au parloir de la maison d’arrêt de Nantes, alors qu’elle rendait visite à son fils détenu.

La mère du détenu a été interpellée par la police pour tentative de remise illicite et détention de stupéfiants. Si elle n’est pas poursuivie en raison de l’absence d’antécédent et de son âge avancé, elle doit néanmoins se rendre au tribunal pour recevoir une sanction alternative. C’est grâce à une opération « coup-de-poing » menée par l’administration pénitentiaire et le parquet que la septuagénaire a pu être contrôlée. Des stupéfiants ont été également retrouvés sur trois autres détenus pendant le contrôle.

Une semaine plus tôt, un surveillant de la maison d’arrêt d’Osny (Val-d’Oise) a été interpellé le 8 décembre avec deux détenus et deux personnes extérieures à la prison. Ils étaient soupçonnés d’avoir pris part à un trafic de drogue et de faire passer illégalement des colis dans la prison. Après être passés devant le juge le 11 décembre, ils ont été mis en examen et placés en détention provisoire.

« L’usage de stupéfiants par la population pénale est devenue la norme. Nos prisons sont devenues des passoires et l’abandon des fouilles corporelles systématiques a amplifié et aggravé toutes ces dérives », a déploré le syndicat SLP-FO.

 

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.