Ouganda : quand l’homosexualité gêne

0
184

Quand chérir est un délit

« Concernant  l’homosexualité, tout le monde, bref la communauté internationale, nous sermonne et nous dit : vous devriez faire ceci, vous devriez faire cela ; mais ici c’est chez moi, et je sais comment mener ma maison… »  Bref, ce sont par ces mots que le Président Ougandais à répondu au monde sur la position de la Nation ougandaise vis-à-vis de l’essor de l’homosexualité. Plutôt baptisée d’homophobie à grande échelle, la promulgation de la loi en vue de durcir la répression de la communauté « gay » par le président Ougandais a en effet créé la polémique dans le monde entier. Malgré divers pressions, l’Ouganda a en effet poursuivi son élan dans la lutte anti-homo. Il n’est pas à ignorer que cette situation pourrait sans doute avoir des répercussions assez néfastes en matière de relation internationales. D’un certain point de vue, l’adoption de cette nouvelle loi est une victoire inouïe pour les groupes évangéliques ainsi que pour la population qui se base sur la moralité. Cette loi étant l’une des plus sévères connu jusqu’à aujourd’hui dans le continent Africain. Pour le bien du peuple… lance-t-il !!!!!

Le pouvoir contre l’opposition : l’autre combat

D’un autre côté, le chef de l’opposition ougandaise, a ouvertement émis des propos relatif à la loi anti homosexuelle fraîchement promulguée. En abordant le sujet, il a annoncé également que ce procédé visait seulement à dissimuler une partie des problèmes du pays. Du fait, il affirme que l’homosexualité est d’un d’ordre mondial, qu’il a existé en Ouganda comme dans d’autres pays. A ce point, il ajoute que ce phénomène n’est pas un fléau typiquement occidental. Monsieur le chef de l’opposition étant l’un des premières personnalités importantes du pays non rattachée aux défenseurs de la cause « gay » à s’exprimer ouvertement sur le sujet. Déjà que les homosexuels ougandais, étaient  des martyrs, victimes d’affronts et de violences pouvant aller jusqu’au meurtre, cette loi s’avère comme étant en quelque sorte la légalisation de leur calvaire. Quand aimer devient un crime, amour et sexualité se trouve au devant de bien d’évènement.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.