Le Premier ministre salue « la fermeté du gouvernement » après la fin de la grève à Air France

0
47

Le Premier ministre, Manuel Valls, s’est félicité dimanche de la fin de la grève à Air France annoncée par le principal syndicat de pilotes, mais aussi de la « ligne de fermeté du gouvernement » dans ce conflit. « Il appartient désormais à toutes les parties de cette belle entreprise qu’est Air France de reconquérir la confiance de tous et de reprendre au plus vite son développement, notamment au travers de sa filiale Transavia France qui représente un atout indéniable sur le marché en plein essor du lowcost », a-t-il ajouté dans un communiqué.

Le SNPL, syndicat de pilotes majoritaire chez Air France, a annoncé dimanche qu’il levait son mouvement de grève, entamé il y a quatorze jours, malgré l’échec de nouvelles discussions dans la nuit. Les pilotes réclament un contrat unique pour les pilotes d’Air France et de Transavia, la filiale à bas coût du groupe, devenue un enjeu stratégique. Selon le Premier ministre, cette « trop longue grève » était « incomprise et pénalisait les usagers, l’entreprise et l’économie du pays ».

« La ligne de fermeté du gouvernement a permis de réaffirmer la stratégie de développement de l’entreprise. Le gouvernement sera aux côtés de la compagnie et de ses salariés, que cet épisode a plongés dans l’inquiétude, pour les soutenir dans leurs efforts », a conclu Manuel Valls, qui avait, à plusieurs reprises ces derniers jours, appelé à l’arrêt de ce mouvement social.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.