Prague : Marine Le Pen interrompue en plein discours et traitée de « fasciste » par des opposants

0
18

Pour la deuxième fois en l’espace d’une semaine, Marine Le Pen voit son discours perturbé par des manifestants. Le 1er mai, la présidente du Front National s’est faite chahuter par les Femen, cette fois c’est au tour des Tchèques de réagir.

« Go Home » !

Ces premiers jours du mois de mai sont loin d’être agréable pour Marine Le Pen. D’un côté, il y a sa brouille avec son père qui ne cesse de s’aggraver, et de l’autre, les opposants, qu’ils soient Femen ou Tchèque qui ruinent ses prises de parole en public. En effet, après le chahut provoqué par les Femen, le 1er mai dernier, ce jour, la présidente du Front National a également fait face à des opposants Tchèques alors qu’elle s’exprimait devant le Parlement à Prague. Munis de pancarte inscrit « Go Home » (ndlr. Rentrer chez elle), lors de cette élocution publique de Marine Le Pen dans le cadre de la conférence sur « l’avenir de l’Europe après l’Union européenne », cinq opposants lui ont fait comprendre qu’elle n’était pas la bienvenue en République Tchèque. Avant qu’ils ne soient évacués par des membres de l’Assemblée, ces manifestants ont également crié à plusieurs reprises « Fasciste ! » à l’adresse de Marine Le Pen.

Selon BFM-TV, la présidente du Front National a ironisé la situation en rétorquant « Quel que soit les pays, on reconnaît les démocrates » avant d’ajouter « Vous avez de la chance, chez vous, vos opposants sont habillés », sûrement en référence à la date du 1er mai.

les femen à l'oeuvre le 1er mai dernier

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.

PARTAGER SUR
Journaliste spécialisée dans l'actualité internationale et people.