Le sans-abri abattu par des policiers à Los Angeles était un citoyen français

0
18

Dimanche 1er mars, les policiers de Los Angeles ont abattu un sans-abris dans le quartier défavorisé de Skid Row, proche du centre ville. Une vidéo de l’altercation publiée sur la toile a fait monter une vague de colère chez la plupart des habitants du même quartier qui ont même manifesté devant le quartier général de la police de Los Angeles pour réclamer la démission du chef de la police. Mais il s’avère au final que l’homme qui a été abattu par les policiers était un citoyen français au lourd passé criminel.

Charley Saturmin Robinet

Alors que son identité avait été dissimulé par la police de Los Angeles le jour de l’altercation, le Los Angeles Times a révélé mardi qu’il s’agissait d’un ressortissant français dénommé Charley Saturmin Robinet. Cet homme, âgé de 39 ans, a été identifié par les autorités américaines comme un délinquant qui a participé en 2 000 à un braquage à main armée. Une information qui a été confirmée à l’AFP par son ancien avocat, Steven Cron.

« Je me rappelle assez bien de son affaire, c’était assez clair : plusieurs gars ont braqué une banque et sont sortis avec un paquet d’argent. Ils ont été suivis par les forces de l’ordre, il y a eu une course-poursuite et ils ont lancé des clous sur l’autoroute…Si je me souviens bien il disait avoir besoin d’argent pour se payer des cours de théâtre…Tous les autres braqueurs ont plaidé coupable (pour être condamnés à des peines moindres, ndlr), mais lui a insisté pour aller jusqu’au procès. J’ai essayé de l’en dissuader mais il a insisté. Il s’est solidement défendu durant le procès mais nous avons perdu…Je crois qu’il a été condamné à environ 15 ans de prison, et il est sorti en 2013. »

Une légitime défense

Pour ce qui c’était passé dimanche 1er mars, la police de Los Angeles a expliqué que Charley Robinet a été pris pour cible par trois policiers après avoir tenté de prendre l’arme de l’un d’entre eux. Ils ont été vivement critiqué par les internautes pour avoir pratiqué « un lynchage moderne » dû au déploiement de forces de l’ordre trop important à Skid Row. La plupart accuse notamment les policiers de s’en prendre tout le temps à des sans-abris sans défense.

Pour l’instant, ni le bureau du médecin légiste ni le consulat de France n’ont confirmé les informations relatées par le Los Angeles Times.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.