Piratage de Sony : Pyongyang pourrait se retrouver sur la liste des Etats qui soutiennent le terrorisme

0
26

La cyber-attaque contre Sony ayant conduit à la décision de ne pas diffuser en salle le long métrage « The Interview » est un acte de « cyber vandalisme » selon Barack Obama. Une attaque qui pourrait inscrire, une nouvelle fois, Pyongyang sur la liste des Etats soutenant le terrorisme.

« Cyber vandalisme très couteux »

Lors d’un entretien sur CNN ce dimanche, Barack Obama a déclaré, « Non, je ne pense pas que cela ait été un acte de guerre. Je pense que c’était un acte de cyber vandalisme qui a été très couteux. Nous le prenons très au sérieux. » L’attaque contre Sony Pictures a conduit l’annulation de la sortie du film « The Interview » – une comédie fictive sur un complot au sein de la CIA dans le but d’assassiner Kim Jong-Un, le leader coréen – prévu pour Noël. Suite à une enquête menée par le FBI, Barack Obama avait directement accusé la Corée du Nord d’être à l’origine de piratage, vendredi dernier. La sanction générée par cet acte serait alors de faire revenir la Corée du Nord dans la liste des Etats qui financent les organisations terroristes. Retirée de ladite liste en 2008 par George W. Bush dans le but de suspendre les menaces de déploiement d’armes nucléaires par Pyongyang, Barack Obama d’expliquer que « Nos critères pour dire qu’un Etat soutient le terrorisme sont très clairs. Nous n’émettons pas ces jugements uniquement sur la base des évènements du jour. Nous passons en revue tous les éléments et, selon les faits, nous nous prononçons ». Sans plus tarder, Pyongyang a indiqué que « Notre contre-attaque la plus dure sera menée hardiment contre la Maison Blanche, le Pentagone et le continent américain, la fosse d’aisance du terrorisme, et dépassera de loin la ‘contre-attaque symétrique’ annoncée par Obama. »

The Interview, le film qui devait sortir pournoël

De leur côté, les Américains n’ont pas abattu leur dernière carte et selon le New York Times, Washington serait allé jusqu’à demander la coopération de la Chine pour contrer les pirates nord-coréens.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.