Philippines : des djihadistes d’Abou Sayyaf menacent d’exécuter deux otages allemands

0
340

Enlevés depuis le mois d’avril dernier aux Philippines, deux ressortissants allemands sont menacés de mort par des djihadistes d’Abou Saayaf.

Un ultimatum de 15 jours

Avec l’enlèvement et l’exécution d’Hervé Gourdel par Les soldats du Califat en Algérie, cette menace de mort à l’encontre de citoyens allemands est la deuxième suite au message audio récemment diffusé par le porte-parole de l’Etat Islamique, recommandant à ses membres de « tuer tout infidèle, qu’il soit Français, Américains ou d’un de leurs pays alliés. » En effet, ce mercredi 24 septembre, des djihadistes appartenant au groupe d’Abou Sayyaf, un groupe connu pour sa violence, ont menacé d’exécuter des ressortissants allemands si l’Allemagne ne se retire pas de la coalition contre l’Etat Islamique menée par les Etats-Unis. C’est dans un message diffusé sur Twitter que le groupe a affirmé s’en prendre à « un des deux otages » sous quinze jours si leur demande n’est pas mise à exécution. Selon le SITE, une organisation américaine qui suit les activités terroristes de par le monde, les djihadistes d’Abou Sayyaf réclament une rançon de 4,37 millions d’euros et le retrait du soutien allemand aux frappes américaines en Irak et en Syrie contre la vie de deux de leurs ressortissants.

Face à ces menaces, une porte-parole du ministère des affaires étrangères allemand de déclarer que Berlin « ne changera pas de politique sur l’Irak et la Syrie. » Sans pour autant s’investir dans les frappes militaires contre les combattants de l’Etat Islamique mais envoyant des armes aux combattants kurdes d’Irak, l’Allemagne est considéré tout autant responsable de ces attaques que la France et les Etats-Unis par le groupe de djihadistes.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.