Accusé de pédophilie : Stephen Collins de la série 7 à la Maison est bani d’Hollywood mais n’ira pas en prison

0
186
stephen_collins

Alors que tout Holywood lui a tourné le dos après que son ex-épouse, Faye Grant, ait accusé l’acteur Stephen Collins, de pédophilie, ce dernier n’ira peut-être pas en prison.

Des aveux enregistrés

C’est à travers la publication sur TMZ d’un enregistrement audio que l’ex-épouse de l’acteur Stephen Collins, l’a accusé de pédophilie. Des aveux qui auraient été enregistrés lors d’une thérapie de couple, en 2012, mais dont les faits révélés dataient déjà des années 70. Un enregistrement qui n’aurait d’ailleurs peut-être pas été découvert ni même publié, si l’actrice Faye Grant, avait obtenu tout ce qu’elle désirait de son divorce d’avec Stephen Collins.

Des faits trop anciens

Bien que la justice américaine condamne tout acte lié à la pédophilie, l’acteur Stephen Collins pourrait s’en tirer facilement. Selon les explications de certains experts, les faits dont on accuse l’acteur, sont trop anciens pour que la justice américaine retienne des charges contre sa personne. Ainsi donc, l’ancien pasteur de la série 7 à la Maison pourrait rester libre malgré tout. Les sources policières d’affirmer qu’il y a eu prescription, mais que tout pourrait changer si une des victimes de Stephen Collins – l’ancienne baby sitter de sa fille, en 1996, porte plainte et témoigne contre lui.

Pénitence

Stephen Collins aurait-il déjà cherché pénitence pour ses actes de pédophilie, quand il a réalisé son court-métrage Pénitence dans lequel il joue le personnage d’un prêtre pédophile à la recherche de la rédemption?

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.