Paris : la mairie lance une campagne de prévention anti-mégots de cigarette

1
104

Une campagne de prévention, contre les 350 tonnes de mégots de cigarettes jetés chaque année dans la capitale, est lancée par la mairie de Paris.

Cette campagne a débuté le mercredi 6 mai 2015, sur le parvis de la Gare Denfert-Rochereau dans le 14ème arrondissement.

Des agents municipaux diffusent des flyers et des cendriers portatifs, au niveau des lieux de passages, et à proximité des cafés. La mise en place de mégots géants à même le trottoir, vise également à sensibiliser les piétons.

Selon Mao Peninou, adjoint en charge de la propreté, d’ici fin juillet, 30 000 poubelles dotées d’éteignoirs seront mises en places à travers la ville, « soit une toutes les 100 mètres ». Elles seront équipées de sacs spéciaux ininflammables. D’après l’adjoint en charge de la propreté, ce phénomène de mégots éparpillés dans la rue, est apparu après « l’interdiction de fumer à l’intérieur. » Or, cet acte d’incivilité, hormis la pollution visuelle, crée une pollution de l’eau.

Un mégot suffit à polluer 10m3 d’eau, lorsqu’il échoue dans les égouts. Or « le traitement de l’eau y afférent est coûteux et difficile à réaliser » dénonce Mao Peninou. La campagne de prévention durera jusqu’à août 2015.

En septembre 2015, la répression prendra le relais. En effet, l’amende pour insalubrité est passée de 35 à 68 euros, fin mars 2015. A partir de septembre, 500 agents verbalisateurs pénaliseront les réfractaires qui jettent leurs mégots, en pleine rue. Cette amende a visée dissuasive, poussera les fumeurs « à rompre avec leur négligence, à l’instar des propriétaires de chiens, qui ramassent désormais les déjections de leurs toutous » souligne Mao Peninou.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.

PARTAGER SUR
  • Un mégot au sol, c’est 4000 additifs dangereux que l’on pourrait retrouver dans l’eau du robinet. Paraît-il que les stations d’épuration de l’eau ont beaucoup de difficultés à éliminer tous ces composants dangereux. Mercure, plomb, arsenic, acétone, ammoniac… Tout le monde sait que ces composés sont pour la plupart dangereux. Certains sont cancérogènes, d’autres irritent la parois des voies respiratoires, les derniers engendrent des maladies graves (complications cardiovasculaires, diabète…)

    http://www.smokeway.fr