Paris : Halte aux kebabs et autres souvenirs de la rue de Rivoli, s’écrie Thierry Ardisson.

0
19

Résident dans le 1er arrondissement de Paris, l’animateur de télévision a fondé, fin 2014, l’association de défense des arcades Rivoli (Adar).

Cette association vise à sauver les arcades de la rue de Rivoli, entre le Palais Royal et la Concorde pour leur redonner leur lustre d’antan, afin de respecter l’architecture du XIXè siècle, d’après le Parisien.

Il veut sensibiliser les responsables étatiques et communaux, en brandissant un décret du 23 décembre 1852 qui interdit l’installation, sur la rue de Rivoli, d’artisans « dont l’état nécessite l’usage d’un four ». Fort de ce texte, il réclame la fermeture des restaurants aux plats à emporter, usant de four à micro-ondes.

Selon ses termes, si rien n’est fait, ce sera kebabs et tours Eiffel de la place de la Concorde jusqu’au Louvre.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.

PARTAGER SUR