Paris : Un jeune policier se donne la mort avec son arme de service au commissariat du 7e

0
35
suicide

Un brigadier âgé d’une trentaine d’années, présenté comme ses collègues comme quelqu’un de « discret », s’est donné la mort au sous-sol du commissariat du 7e arrondissement, mercredi, à la mi-journée, avec son arme de service.

Affecté au service prise de plainte

Le drame s’est produit vers 12 h 40 mercredi 25 mars, à l’heure de la pause. Le jeune policier est descendu au sous-sol du commissariat rue Fabert, dans les vestiaires, pour ensuite se donner la mort avec sa propre arme. Selon ses collègues, il venait d’être affecté au service prise de plainte.

Des psychologues dans la police

De source policière, une cinquantaine de policiers et une vingtaine de gendarmes se sont suicidés en 2014, la majorité avec leur propre arme. Pour lutter contre ce phénomène qui tend à augmenter, Bernard Cazeneuve, le ministre de l’Intérieur a annoncé en janvier dernier que des psychologues allaient être recrutés au sein de la police. Le syndicat Unsa-Police a indiqué dans un communiqué :

«Le suicide n’est pas une fatalité et que le lien entre la vie privée et professionnelle ne peut être dissocié.»

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.

PARTAGER SUR
J'adore écrire et tout y passe! People, Santé, Actus, High-tech, Insolite, Buzz, Musique et Cinéma...Vous en aurez de toutes les couleurs sur le site grâce à moi ;)