Paris : le taux de retrait de permis en hausse chez les chauffeurs de fourrière

0
30

Selon le Parisien sorti ce vendredi, les chauffeurs de voitures de fourrière se sont fait épingler par la police. Ces conducteurs ne respectaient pas, en majorité, la réglementation en vigueur, car ils ne possèdent pas toujours le permis B.E, nécessaire pour la conduite des engins d’enlèvement. De plus, le représentant du préfet de police au Conseil de Paris a révélé, que les retraits de permis des chauffeurs de véhicules de fourrière, ont connu une forte augmentation entre 2013 et 2014, soit + 102% de retraits temporaires et + 116% de retraits définitifs.

Suite à un voeu du 1er adjoint UMP au maire du 17è, Geoffroy Boulard, pour le contrôle systématique des permis de conduite des conducteurs de fourrière, les conseillers de Paris ont voté à l’unanimité.Geoffroy Boulard a confié à 20 minutes, que « la responsabilité de la préfecture de police est de faire respecter le cahier des charges de ses délégataires, car on ne peut pas demander aux gens d’être exemplaire, si on ne l’est pas soi-même ».

En effet, 250 000 voitures sont enlevées chaque année à Paris, soit un véhicule toutes les deux minutes.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.

PARTAGER SUR