Paris : Le décès inexpliqué d’un nourrisson de 6 mois dans une crèche perturbe les parents

0
83
creche

Un nourrisson de 6 mois est décédé jeudi, deux jours après un malaise qui s’est produit mardi à la crèche Lacépède, dans le Ve arrondissement, et dont les causes restent un véritable mystère.

Une assistante maternelle relevée de ses fonctions

Le jeune enfant était auprès d’une assistante maternelle lorsqu’il a été pris d’un malaise. Evacué d’urgence à l’hôpital, il est décédé pour des raisons inexpliquées jeudi 19 mars. Après une enquête menée par la brigade de protection des mineurs (BPM) de la police judiciaire, une assistante maternelle, une femme dans la quarantaine – jugée très « professionnelle », a été relevée de ses fonctions avec une interdiction de s’approcher des enfants.

Les parents sont inquiets

De leur côté, les autres parents qui ont également confié leurs enfants à cet établissement pendant des années, ont manifesté leur inquiétude suite aux incertitudes qui entourent la mort de ce jeune enfant. Durant une réunion d’information organisée dans l’établissement mercredi, un père de famille a confié :

« Nous sommes d’autant plus inquiets que nous ne savons absolument pas ce qui s’est passé, s’alarme un père de famille. Cette puéricultrice, qui avait une dizaine d’années d’expérience, avait l’air parfaitement fiable et sérieuse, même si ce n’était pas la plus chaleureuse. Et c’est un établissement de confiance, extrêmement bien géré, où l’information a toujours très bien circulé. Qu’a-t-il bien pu se passer ? S’interroge-t-il ? Nous n’avons qu’une seule certitude : le bébé n’est pas tombé. »

Une cellule d’urgence psychologique mise en place

Pour sa part, la Ville a mis en place une cellule d’urgence psychologique ainsi que de nombreuses réunions d’information, pour accueillir les parents et le personnel de la crèche. Florence Berthout, la maire (UMP) du Ve de confier :

« Il faut à tout prix éviter qu’un climat d’anxiété s’installe… J’ai écrit à Anne Hidalgo pour lui demander que l’inspection générale de la ville en charge de l’enquête administrative, transmette ses conclusions dans les plus brefs délais, qui ne devront pas excéder un mois. Il faut répondre vite à l’immense inquiétude des familles et à la détresse des personnels, qui sont des professionnels reconnus. »

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.