La chrétienne pakistanaise condamnée pour blasphème perd espoir, selon son mari

1
1375

Asia Bibi est pakistanaise et chrétienne. Accusée de blasphème en 2009, elle a été condamnée à la mort par pendaison par un tribunal de Shekupura en 2010. Actuellement, cette mère de cinq enfants est incarcérée dans une prison pour femmes de la ville de Multan, au sud-ouest de Lahore, capitale du Penjab.

L’affaire a commencé par une altercation entre Asia Bibi et des femmes musulmanes de son village. L’échange a dégénéré en dispute sur les différences entre Jésus et Mahomet, un sujet très sensible au Pakistan. Mis au courant plusieurs jours plus tard, un imam local l’a accusée d’avoir « insulté » le prophète. La plainte qu’il a déposé a abouti à sa condamnation à la peine capitale en 2010.

Depuis, ses avocats ont fait appel devant la Haute cour de Lahore, mais sans succès ; le tribunal a maintenu le verdict initial. Ils projettent maintenant de porter l’affaire devant la Cour suprême. Son mari a déclaré à l’AFP : « Asia espérait que l’appel soit accepté et qu’elle puisse recouvrer la liberté, mais maintenant elle perd espoir ». Son cas a suscité l’indignation au niveau international ainsi que des mobilisations pour la gracier.

Rappelons que deux personnalités politiques pakistanaises qui soutenaient Asia Bibi ont été assassinées en 2011 par des hommes qui se réclamaient d’une mouvance islamiste. Il s’agissait du gouverneur de la province du Penjab, Salman Taaser et du ministre fédéral des minorités religieuses, Shahbaz Bhatti, lui aussi de confession chrétienne.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.