Malgré la réticence des futurs usagers de la carte bancaire sans contact, ce dispositif sera généralisé.

0
40

Les promoteurs de la carte de paiement sans contact, lors d’une réunion avec Axelle Lemaire, secrétaire d’Etat chargé du numérique ont fourni, à titre d’arguments chocs, des données chiffrés convaincants. Selon ces données, le nombre de cartes bancaires de règlement d’achats de moins de 20 euros, sans contact, a cru de 60%, entre 2013 et 2014. Actuellement, la moitié des cartes en circulation sont utilisables sans taper de code. Depuis 2014, 70 millions de transactions ont été effectuées par le biais de ce type de paiement sans code.

Selon Axelle Lemaire, les particuliers et les entreprises ainsi que les collectivités font usage de ce système de paiement spécifique car la sécurité est totale, contrairement aux chèques. Olivier Piou, DG de Gemalto, leader mondial de la sécurité numérique précise qu’un vol de portefeuille s’avère plus aisé que la fraude au paiement sans code.

Les détracteurs du paiement sans contact

Ce type de technologie, censé être simple et rapide, rencontre de nombreuses réticences. Sur certaines vidéos de démonstration, des hackers démontrent la possible récupération partielle des données bancaires. Des développeurs ont créé des applications capables d’aspirer la série de chiffres inscrits sur la carte de paiement.

UFC-Que Choisir affirme qu’en cas de vol de carte, « les retraits et paiements sont plus facile à effectuer » car les failles sécuritaires sont nombreuses, notamment depuis que les banques ont opté, pour le non-chiffrage des données échangées, entre la carte et le terminal, selon un consultant en sécurité de UFC-Que Choisir.

Ce paiement sans contact sera généralisé fin 2016

Selon Bruno De Laage, président du conseil de direction GIE cartes bancaires, les capteurs de données de cartes sont inefficaces car ils sont incapables de capter les cryptogrammes visuels, nécessaires pour les achats en ligne en France. En cas de fraude avéré, les banques remboursent systématiquement.

Selon un sondage, 15% des français utilisent ce système de paiement sans contact. Toutefois, les promoteurs du concept affirment qu’à la fin 2016, les cartes bancaires seront toutes sans contact. En 2020, les terminaux des commerces adopteront le sans contact en totalité, contre 20% actuellement, assure Philippe Joguet, directeur du pôle développement durable de la Fédération des entreprises du commerce et de la distribution.

UFC-Que Choisir dénonce le fait que les banques imposent ce système à leurs clients qui n’ont pas le choix, car « la révolution est en marche et rien ne l’arrêtera ». D’autant plus, que les autorités accélèrent le mouvement en emboîtant le pas des promoteurs du paiement sans contact.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.

PARTAGER SUR