Les radars les plus « flasheurs » de France

0
19

Si la baisse des contraventions a connu un record sans précédent en 2013, avec un peu plus de 19 millions de contraventions, ce chiffre est remonté à la hausse en 2014. Une hausse de 7% des amendes infligées pour excès de vitesse et feux brûlés, a été constatée par les radars, pour un chiffre précis de 20 372 785 procès verbaux dressés.

Le nombre de radars en nette augmentation

Face à l’accroissement des comportements à risques des conducteurs automobiles, les autorités ont installé davantage de radars sur les routes. Un nombre de radars accru entraîne une hausse des voitures flashées. De plus, la technologie en matière d’appareils à flasher les infractions, s’est nettement améliorée. Ainsi, les appareils sont devenus plus précis et plus efficaces.

Si les autorités ont installé 4 097 radars en 2014, ce nombre est passé à 4 123 début 2015.

Les super-radars ou super-flasheurs de France

Le premier prix revient, sans conteste, au radar de Maine-de-Boixe en Charente sur la N10, entre Poitiers et Angoulême qui a engrangé 170 000 flashs en 2014. Le radar de Bédarrides dans le Vaucluse entre Lyon et Marseille vient en deuxième position, avec plus de 125 000 véhicules flashés, suivi de près par celui des Adrets-de-l’Estérel dans le Var avec ses112 000 conducteurs enregistrés. Le radar parisien du périphérique intérieur arrive loin derrière. Situé à hauteur de la Porte de Clignancourt en direction de la Porte d’Aubervilliers, ce radar francilien a pénalisé 102 000 sujets.

Les contraventions contestées se situent à un niveau similaire en 2013, soit 4% (en augmentation de 2%) pour les feux rouges brûlés et les franchissements de passage à niveau, et la donnée est stable soit 1,5% (une diminution de 0,1 point) pour les excès de vitesse.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.