« OpCharlieHebdo » ou la vengeance des Anonymous contre l’attentat de Charlie Hebdo

4
299
hacker

Les Anonymous, un collectif mondial et diffus de hackers activistes ont déclaré mercredi 7 janvier qu’ils mettaient un terme aux attaques perpétrées sur le site du ministère de la Défense (pour venger la mort de Rémi Fraisse) pour mieux se concentrer sur l’attentat de Charlie Hebdo. Les Anonymous ont ainsi juré de venger l’hebdomadaire en visant « les ennemis de la liberté d’expression ».

Un standby pour venger Charlie Hebdo

Le groupe d’Anonymous francophones a entamé une attaque sur le site du ministère de la Défense mardi pour venger la mort de Rémi Fraisse. Mais après l’attentat qui a visé Charlie Hebdo mercredi, le groupe baptisé Opération GPII a décidé de suspendre momentanément cette opération. Sur le réseau de microblogging Twitter, les Anonymous ont déclaré qu’ils vont se concentrer sur une autre vengeance, celle de l’hebdomadaire satirique.

« Une réaction massive et frontale »

Dans un communiqué publié en fin d’après-midi du mercredi, le groupe a annoncé que leur prochaine attaque va viser ceux qui bafouent la liberté d’expression « par l’obscurantisme et le mysticisme ». Les Anonymous ont d’ailleurs promis

« une réaction massive et frontale de notre part car le combat pour la défense de ces libertés est la base même de notre mouvement. »

Les organisations terroristes dans la ligne de mire

Baptisé OpCharlieHebdo, aucun détail de cette nouvelle attaque des hackers n’a été cependant diffusé. Mais bon nombre des sites spécialisés pensent à une attaque visant les sites de organisations terroristes islamistes, les comptes Twitter de militants de Daesh ou des prêcheurs radicaux. Les Anonymous ont par contre fait savoir que le site opcharliehebdo.com n’est lié sur aucun point à l’opération Charlie Hebdo.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.