Les oméga-3 pourraient aider à arrêter de fumer

0
174

La prise de compléments alimentaires riches en oméga-3 réduirait le besoin en nicotine des fumeurs et le nombre de cigarettes fumées par jour, selon une étude menée par des chercheurs de l’université israélienne d’Haifa et publiée dans la revue scientifique Journal of Psychopharmacology.

D’après le Dr. Sharon Rabinovitz Shenkar, chef du département d’addictologie à l’Université d’Haïfa, « Les substances et les médicaments actuellement utilisés pour aider les personnes à réduire leur consommation de cigarettes et à arrêter de fumer ne sont pas efficaces, ont des effets négatifs et ne sont pas faciles à gérer…Les résultats de cette étude ont montré que les oméga-3, des compléments alimentaires faciles d’accès, abordables et sans effets secondaires, réduisaient de manière significative la consommation de tabac« .

Réduction de deux cigarettes par jour

L’étude consistait à comparer la consommation de cigarettes des fumeurs avant et après l’apport de compléments en oméga-3 et également par rapport à la consommation des personnes n’ayant reçu aucun complément. Pour ce faire, 48 fumeurs âgés de 18 à 45 ans qui fumaient au moins 10 cigarettes par jour ont été sélectionnés. Ces personnes avaient commencé à fumer avant leurs 18 ans, soit en moyenne depuis 11ans. Les participants sont ensuite divisés en deux groupes : le premier prenant des comprimés d’acides gras EPA de 2,710 mg par jour et d’autres de 2,040 mg de DHA, soit l’équivalent de 5 capsules d’oméga-3 par jour et le second ne prenait que des placebos. L’apport de compléments a duré 30 jours.

Sans être au courant de l’objet de l’étude, ni de ce que contenaient les comprimés, les fumeurs supplémentés en oméga-3 ont réduit leurs consommations de 2 cigarettes par jour soit une réduction de consommation de nicotine de 11%. Par contre, la consommation de cigarettes des participants sous placebo n’a pas été changée.

Stabilité du besoin en nicotine

Un autre fait encourageant, après un mois de l’apport de compléments en oméga-3, les niveaux des besoins en nicotine sont restés stables et ne sont donc pas revenus à leurs niveaux d’avant le traitement.

Non seulement bénéfiques pour le cœur et le cerveau, les acides gras oméga-3 pourraient donc constituer une piste pour le sevrage tabagique.

Notons que les acides gras oméga-3 se trouvent essentiellement dans les poissons gras, les huiles de poissons gras, dans les huiles végétales (lin, canola, soja), les épinards ou des noix et qu’une consommation journalière de 2g d’oméga-3 est recommandée.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.