Océane, une jeune orpheline de 13 ans obligée de rembourser sa pension à cause de l’ivresse de son père

3
647
orpheline

Fille d’un marin qui a trouvé la mort en tentant de sauver un collègue, noyé, Océane a reçu une lettre qui l’oblige à rembourser la totalité de la pension qui lui a été versée depuis la disparition de son père. En effet, l’autopsie réalisée sur le corps de ce dernier aurait montré qu’il était ivre lorsqu’il a sauté dans l’eau pour aider son compagnon, qui était également alcoolisé, au moment de l’accident.

10 000 euros de dette

A l’origine, Stéphane Hérault, le père d’Océane avait été déclaré mort par hydrocution en tentant d’aider un collègue tombé à l’eau, un soir alors qu’ils étaient sur un bateau qui faisait escale dans le port de Cherbourg. Considéré par l’Enim – la sécurité sociale des marins – comme un accident professionnel, la disparition du père a occasionné le versement d’une prime d’orpheline s’élevant à 5 000 euros à sa jeune enfant, plus 500 euros de pension d’orpheline tous les mois. Au total, à ce jour, la jeune fille de 13 ans aurait donc reçu une somme qui environne les 10 000 euros.

Il n’aurait pas du y avoir de pension, selon l’Enim

Dans la lettre qui a été envoyée à la jeune fille par l’Enim, on lui demandait de rembourser sous quinze jours les 10 000 euros qui ont été versés en guise de pension d’orpheline depuis la disparition de son père. L’Enim qui a souligné que si l’état d’ivresse du père avait été détecté bien avant, il n’y aurait même pas eu de prime.

La mère à la rescousse

Indignée de la manière dont se déroule actuellement les choses pour sa fille, la veuve de Stéphane Hérault a tenté d’expliquer au tribunal que cette pension était tout pour la jeune enfant. Selon ses explications, une partie de l’argent est placée sur un compte épargne et servira pour ses études à venir. Tandis qu’une autre partie permet à la petite fille de s’offrir de temps en temps des petites choses qui lui font plaisir, dans la vie. Des choses anodines que même sa mère, Karine Béranger n’est pas capable de lui offrir avec son seul salaire.

Une pension réduite à 100 euros

Suite à la demande de sa mère, et aussi en raison de toutes les émotions qui entourent le cas d’Océane, l’Enim a décidé de suspendre sa demande de remboursement. Mais seul le Tribunal compétent aura le dernier mot sur cette affaire. Par ailleurs, l’Enim a également décidé de ne pas suspendre définitivement le versement de la pension d’orpheline pour Océane. Mais au lieu de recevoir 500 euros par mois comme auparavant, celle-ci ne va plus recevoir que 100 euros par mois.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.