Grèce : La nomination de la représentante au FMI suscite la controverse

0
17

Yanis Varoufakis, le ministre grec des Finances, a suscité la polémique, ce dimanche 31 mai 2015, en nommant une ex-député socialiste au poste de représentante grecque à la FMI.

Elena Panariti, faisait partie de l’ex-gouvernement droite-socialiste lors des négociations avec l’UE et la FMI, lors du premier plan d’aide à la Grèce, suivi d’une politique stricte de rigueur.

Dans une lettre ouverte publiée par l’Agence de presse semi-officielle ANA, 43 députés de la gauche radicale Syriza, ainsi que de nombreux cadres du gouvernement d’Alexis Tsipras, Premier ministre et président du Syriza, ont manifesté leur désapprobation.

Selon eux « une personnalité qui représente la politique du Mémorandum d’austérité ne peut représenter l’actuel gouvernement, dont les principes et valeurs sont totalement différents. Il s’agit d’un sujet politique, nous réclamons l’annulation de cette décision erronée ».

Alexis Tsipras et Yanis Varoufakis, se sont vus, hier dimanche, pour traiter du sujet.
Yanis Varoufakis, député du Syriza, n’est pas membre du parti. Il avait précédemment suscité des remous, fin avril, en créant un climat tendu lors des discussions entre Athènes et ses créanciers, pour l’accord sur l’avenir financier de la Grèce.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.

PARTAGER SUR