Niger : quand des milliers de personnes manifestent contre Boko Haram

0
19

Afin de protester contre les attaques répétitives de la secte islamiste, Boko Haram, des milliers de personnes ont manifesté ce mardi 17 février dans la plupart des grandes villes, au Niger.

« Boko Haram est haram »

Depuis le début du mois de février, Boko Haram mène des attaques sanglantes dans le sud-est du Niger, frontalier du Nigeria, faisant de multiples victimes malgré la coalition régionale mise en place pour lutter contre le groupe islamiste. Dans le but de protester contre ces séries d’accrochages meurtriers, des milliers de personnes ont manifesté, ce mardi, dans plusieurs villes du Niger, notamment à Niamey, à Agadez (dans le nord), à Zinder (au sud) et à Maradi, dans le centre. Le mot d’ordre étant « Boko Haram est haram »– interdit, impur – les banderoles hissées par les manifestants proclamaient leur soutien indéfectible aux forces de sécurité nigériennes qui lutte contre le groupe islamiste, « ennemi de l’islam ».

Présent à Niamey, le président nigérien, Mahamadou Issoufou, a martelé devant les manifestants que « Le Niger sera le tombeau de Boko Haram ».

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.