« Le Mystère Goldman » : une biographie qui retrace la face cachée de sa belle carrière

0
230

Jean-Jacques Goldman… Qui ne le connaît pas ? Et pourtant, il semblerait qu’il s’en est fallu de peu pour que le paysage musical français ne découvre jamais ce grand talent.

« Il y avait toujours quelque chose qui clochait »

La biographie de la personnalité préférée des français, réalisée par Eric Le Bourhis et intitulé « Le Mystère Goldman » est sortie en librairie le 11 septembre. Si le net regorge de petites anecdotes sur Jean-Jacques Goldman et sa carrière, ce livre retrace les épreuves que le chanteur a dû surpasser pour devenir ce qu’il est aujourd’hui. Le plus grand sujet d’étonnement a évidemment été qu’il aurait pu ne jamais être chanteur puisqu’à l’époque, à la fin des années 70, son style ne convenait pas aux maisons de disques. Et comme Jean Mareska, son directeur artistique de l’époque, le souligne, «  Dire que Jean-Jacques Goldman a été signé au forceps relève du doux euphémisme. Personne n’en voulait, oui. » Difficile à croire et pourtant, Mareska explique que « Dans les autres maisons de disques, on me répondait un peu tout et son contraire : qu’il avait la voix trop aiguë… il y avait toujours quelque chose qui clochait ». Mais ce n’est pas le pire, et Marc Lumbroso d’ajouter « Quelqu’un est même allé jusqu’à jeter la cassette par terre en me disant que c’était de la merde. » Pour jouer la carte de l’honnêteté, Jean Mareska d’avouer, « Il faut être honnête : même si j’avais senti son potentiel, pas une seconde je n’imaginais qu’il ferait une telle carrière. »

Jean-Jacques Goldman sur scène

Mis à part les révélations sur ce début de carrière difficile, « Le Mystère Goldman » revient également sur les drames familiaux de Jean-Jacques Goldman, dont l’arrestation et le meurtre de son demi-frère. Cet épisode de sa vie, comme l’explique Eric Le Bourhis, explique l’aura de mystère qui entoure le chanteur et qui plaît tant à son public.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.