Mother Mary, enfin libre et innocentée après 32 ans de prison

0
219

Condamnée à tort depuis 1981, Mary Virginia Jones ou Mother Mary, vient d’être innocentée ce lundi par des étudiants en droit.

Une histoire d’amour qui vire au cauchemar

Avant sa condamnation, Mary Jones était une aide-soignante sans histoire. Elle avait un logement dans le sud de Los Angeles et était très engagée au sein de son église, ce qui lui vaut le surnom de Mother Mary par sa famille et ses proches.

C’est à ce moment de sa vie, qu’elle fait la rencontre de Mose Willis, un ex-délinquant, qu’elle héberge chez elle et qui devient rapidement son compagnon de vie. Mais cette idylle vire rapidement au cauchemar pour Mother Mary puisque son compagnon, loin de vouloir changer, la met dans le grabuge.

Mother Mary et sa fille

Deux exécutions qu’elle est obligée de cautionner

La première exécution n’est autre que celle de sa fille Denitra, sur laquelle Mose Willis fait feu. Pour empêcher les deux femmes de porter plainte, il les menace sans autre forme de procès. Environ une semaine plus tard, soit le 3 avril 1981, il oblige Mother Mary à l’accompagner avec une arme au poing. Sous la menace donc, elle conduit deux trafiquants de drogue dans une ruelle, où son compagnon leur tire dessus. Les laissant pour mort, l’un deux finit par décéder.

Recherchée et arrêtée quelques jours plus tard, elle est finalement condamnée pour meurtre, enlèvement et vol. Mose Willis, quant à lui sera condamné à mort mais décèdera dans le couloir de la mort avant d’être exécuté.

Mother Mary

Une fin admirable … 32 ans plus tard

Après 3 procès en appel infructueux, l’affaire est finalement reprise par des étudiants en droit de l’Université de Californie du Sud dans le cadre du programme « Post-conviction justice project ». A la réouverture du procès, ses mêmes étudiants ont fait valoir devant la justice que Mother Mary a été forcée avec un pistolet à la tempe par son compagnon pour agir comme elle l’a fait dans la mort du dealer.

Lundi, le juge William Ryan, a finalement annulé les condamnations de Mary Virginia Jones, aujourd’hui grand-mère et âgé de 74 ans. Une histoire qui finit « presque » bien pour Mother Mary malgré les 32 ans qu’elle a perdus pour un crime qu’elle n’a pas commis.

Project Justice

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.

PARTAGER SUR
Journaliste spécialisée dans l'actualité internationale et people.