Trois spécialistes en médecine en garde à vue, suite au décès d’un patient, 5 mois plus tôt

0
46

Ce mardi 24 mars 2015 à Albi, dans le Tarn, un médecin généraliste, un ophtalmologue et un pharmacien ont passé une journée en garde à vue, cinq mois après la mort d’un patient.

Cette garde à vue fait suite à la plainte déposée par la compagne de la victime, le lendemain de son décès. D’après Me Jehanne Collard, l’avocate de la famille de la victime, cette mort est le résultat d’ « une succession accablante de négligences ».

Le défunt, David Combes, 35 ans, père de 2 enfants, habitant Arthès dans le Tarn, était atteint d’une affection à l’œil. Sur prescription de son ophtalmologue, le pharmacien lui a fourni, un médicament contre la toxoplasmose, nommé la Malocide, des antibiotiques et des vitamines.

L’ophtalmologue lui a recommandé, de prendre ces médicaments après lui avoir indiqué, que son infection était certainement relative à une toxoplasme qu’il avait eu, étant enfant.

Malgré les erreurs de dosages manifestes de vitamines et de Malocide, le pharmacien a quand même délivré les médicaments sur l’ordonnance.

Victime de malaises extrêmement sévères, il est retourné voir un médecin généraliste, puis l’ophtalmologue qui lui ont demandé de continuer le traitement. David Combes est décédé au mois d’octobre 2014, à cause d’une mauvaise prescription de l’ophtalmologue.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.