Montpellier : la pêche aux sardines naines

0
48

Les sardines de Méditerranée et de Bretagne subissent le même sort. Elles rapetissent en taille et deviennent des sardines naines. Ce phénomène inquiète à la fois les scientifiques, et les professionnels de pêches à la sardine. Leur nombre n’est pas réduite, car la quantité pêchée reste la même, mais leur grosseur diminue depuis plusieurs années.

Le plancton : un facteur déterminant

D’après le diagnostic de Cécile Pagès, Secrétaire Générale du CRPMEM (Comité Régional des Pêches Maritimes et des Elevages Marins) de Languedoc-Roussillon, il s’agirait d’un problème de nourriture.

Les sardines mal nourries seraient atteintes au niveau de leur métabolisme. L’organisme des sardines subirait des transformations chimiques et biologiques.

La principale raison de cette croissance déficitaire est liée à la baisse de la qualité et de la quantité du plancton, un aliment essentiel pour la sardine.

Actuellement, un projet nommé Ecopelgol, a permis la découverte d’un facteur de croissance plus rapide pour les sardines. Pour l’instant, cette croissance serait limitée dans le temps.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.