Un jeune ado handicapé mental de 22 ans tué par sa propre mère près de Rouen

0
19
police

Une femme âgée de 50 ans a avoué avoir tué son fils de 22 ans en lui administrant une surdose de médicaments avant de l’étrangler avec une laisse et l’étouffer avec un oreiller. Elle a été placée en garde à vue après s’être rendue à la police le lendemain du drame.

Un handicapé mental

Dans ses aveux, la quinquagénaire a confié aux enquêteurs que son fils était sujet à des crises d’épilepsie qui le rendait parfois violent. Au moment des faits, selon toujours les récits de la mère de famille, le jeune homme de 22 ans était si violent qu’elle n’avait pas eu d’autres choix que de le tuer.

Une enquête est ouverte

Ce drame qui a eu lieu à Esneauville dans la nuit du samedi à dimanche, fait actuellement l’objet d’une enquête menée par la police. Les gendarmes de Seine-Maritime ont indiqué dans le quotidien Paris-Normandie que la mère de famille a profité de l’absence de son fils cadet âgé pour mettre fin aux jours de l’aîné. Le sort de cette quinquagénaire devrait être connu mardi après une autopsie réalisée sur le corps de la victime.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.