Craig Spencer atteint d’Ebola, le maire rassure les New-yorkais

0
42

Le Dr Craig Spencer, 33 ans, est le premier patient atteint de la fièvre hémorragique à New York. 

La nouvelle a été annoncée jeudi 23 octobre au soir par le maire de la ville, Bill de Blasio lors d’une conférence de presse organisée par les autorités sanitaires.

Se portant volontaire pour traiter les malades d’Ebola de Guinée, ce praticien de Médecins Sans Frontières a quitté l’Afrique de l’Ouest le 14 octobre pour rentrer à New York.

Les premiers symptômes de la maladie se sont manifestés jeudi en fin de matinée. Conformément au protocole, le Dr Craig Spencer a alerté sans attendre MSF qui à son tour a averti les autorités. Ces derniers ont pris en charge immédiatement le médecin et l’avait hospitalisé d’urgence à l’hôpital Bellevue de Manhattan. Les premiers examens approfondis effectués ont confirmés les diagnostics. Il a été aussitôt mis en quarantaine ainsi que sa fiancée et deux de ses amis. Son appartement à Harlem a été également scellé.

Bien que les résultats n’aient pas encore été confirmés par le Centre américain de contrôle et de prévention des maladies (CDC), le maire a tenu à rassurer les New-yorkais : « la maladie est très difficile à attraper ». Selon lui, les services sanitaires s’étaient préparés depuis longtemps à cette éventualité. Les autorités sont par ailleurs en contact ou à la recherche de toutes personnes ayant été en contact avec le médecin, donc potentiellement en danger.

Selon la responsable des services sanitaires de la ville de New York, Mary T. Bassett, Craig Spencer a tenu depuis son retour de Guinée à limiter ses contacts et surveillait sa température matin et soir. Néanmoins, le fait qu’il a pris de nombreuses fois le métro augmente l’inquiétude des New Yorkais. Ce dernier cas augmente à quatre les cas diagnostiqués d’Ebola aux Etats Unis.

Bien que l’Organisation Mondiale de la Santé à déclaré la fin officielle de l’épidémie d’Ebola au Nigéria, le virus reste encore une urgence de santé mondiale. Le virus gagne du terrain, un premier cas est également confirmé au Mali. Le dernier bilan de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) chiffrait le nombre des personnes mortes de la maladie à 5000.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.