Marseille : la France est sommée par Bruxelles pour l’accélération du cas de la SNCM

0
16

D’après France info, la France est priée par Bruxelles, de faire avancer au plus vite le cas de la SNCM. Dans une lettre à l’intention du gouvernement français et des administrateurs judiciaires, Bruxelles juge que les futurs repreneurs se sont soumis à ses souhaits : « Certaines offres soumises à ce jour, transmises le 21 avril, semblent être de nature à assurer une discontinuité économique, pour autant qu’elles n’incluent pas la convention de DSP (délégation de service public) dans le périmètre des actifs. »

Le procureur de Marseille avait, initialement, proposé une prolongation de cinq mois pour la période d’observation, ainsi que le lancement d’un autre appel d’offres. Bruxelles ne souhaite octroyer « qu’un mois voire deux » pour éviter de « compromettre les efforts engagés aux fins d’une solution ». Quand au nouvel appel d’offres, Bruxelles ne l’envisage pas. Ces deux points seront traités par le tribunal de commerce, qui se prononcera le lundi 11 mai 2015.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.

PARTAGER SUR