Une jeune fille de 17 ans défigurée par son violeur pour avoir demandé le divorce

16
4491
maroc

Contrainte d’épouser son violeur alors qu’elle n’avait que 16 ans, une jeune Marocaine a décidé de demander le divorce. En conséquence à cette initiative, son mari s’en est pris à son visage en lui affirmant que plus personne ne l’épouserait après lui.

Agressée avec une lame de rasoir

Khaoula avait été contrainte d’épouser son violeur en 2013, permettant ainsi à son violeur d’échapper aux poursuites judiciaires. A l’âge de 17 ans, elle a finit par demander le divorce. Mais les procédures risquent de lui coûter moins cher que son visage entièrement défiguré par son mari. Celui-ci l’aurait agressé, samedi dernier, avec une lame de rasoir, occasionnant de multiples entrailles au visage de la jeune fille.

40 points de suture

Evacuée à  l’hôpital Ibn Tofail de Marrakech, Khaoula aurait dû subir une quarantaine de points de suture sur son visage et des dizaines d’autres sur son bras, suite à son agression. Selon Hassan Lagbouri, un médecin de l’hôpital où elle a été admise, Khaoula aurait reçu une cinquantaine de coups au visage et une vingtaines sur ses mains et ses bras.

Les ONG locales dénoncent

La jeune victime est soutenue actuellement par plusieurs ONG locales qui réclament justice après une telle acte de barbarie, notamment sur une mineure.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.