Manuel Valls : vote de confiance pour le 16 septembre

0
136

Ce mercredi l’Elysée a annoncé que le premier ministre, Manuel Valls, va solliciter le vote de confiance le 16 septembre prochain devant l’Assemblée nationale et engager la responsabilité de son gouvernement, nouvellement constitué.

Facultatif et pourtant…

A travers un communiqué, l’Elysée a déclaré ce mercredi que « Le conseil des ministres a autorisé le Premier ministre à engager, conformément au premier alinéa de l’article 49 de la Constitution, la responsabilité du gouvernement sur une déclaration de politique générale qui sera présentée le 16 septembre devant le Parlement ». Engager la responsabilité du gouvernement est pourtant loin d’être une étape obligatoire en cas de remaniement mais comme Manuel Valls l’a indiqué le 26 août dernier, il allait solliciter un vote de confiance. Pour expliquer cette option choisie par le Premier ministre, l’entourage de François Hollande d’avancer que « sous la Vème République, la pratique institutionnelle veut que la confiance soit demandée après la formation du gouvernement ».

Valls et Hollande

Le 8 avril dernier, le premier gouvernement de Manuel Valls avait obtenu 306 voix sur 239, mais ce vote risque de basculer avec les tensions qui sont apparues ces dernières semaines, en raison des révélations de l’ancien ministre de l’économie, Arnaud Montebourg, et la nomination d’Emmanuel Macron à sa place. Cependant, Stéphane Le Foll, porte-parole du gouvernement, de déclarer fermement, « On s’engage, on s’expliquera, on dialoguera mais je n’ai pas de doute sur la confiance que nous accordera la majorité ». Une confiance que le premier ministre semble partager en se lançant dans ce nouveau vote de confiance.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.