Manuel Valls : les détails d’une lutte anti-terroriste qui créerait 2680 emplois

0
10

Deux semaines après les attentats terroristes parisiens, le gouvernement français prend ses dispositions et le Premier Ministre de dévoiler, dans la matinée de mercredi, les mesures destinées à lutter contre le terrorisme en France.

2680 nouveaux emplois

A l’issue du conseil des ministres à l’Elysée, Manuel Valls a détaillé ce matin les dispositions qui seront prises par le gouvernement afin de lutter contre le terrorisme et éviter que les attentats de Paris ne se reproduisent à l’avenir. Pour le Premier Ministre, « La première urgence, la première exigence, c’est de renforcer encore les moyens humains et techniques des services de renseignement ». Pour cela, 2680 emplois seront créés en trois ans au niveau du ministère de l’Intérieur, du ministère de la Justice, du ministère de la Défense et du ministère des Finances. Cette création d’emploi est également liée à des suppressions de postes de moins que prévu à la Défense.

Ces emplois supplémentaires s’accompagneront d’une surveillance approfondie de 3 000 personnes, de la mise en place d’un cadre juridique pour « conforter les capacités d’agir des services de renseignements », de la création de site internet pour informer tout un chacun sur les différents moyens de lutte contre « l’embrigadement djihadiste » et enfin d’une réflexion sur la peine d’indignité nationale pour les Français coupables d’actes de terrorismes.

Pour pouvoir concrétiser ses mesures de lutte exceptionnelle contre le terrorisme, Manuel Valls de préciser que 425 millions d’euros supplémentaires seraient nécessaires en trois ans, dont une partie sera consacrée au « renforcement de la protection des policiers et des gendarmes : gilets pare-balles et armements plus performants ».

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.