La mairie FN de Mantes-la-Ville réduit de trois quart les subventions du FC Mantois, le club de foot local

0
42

La discorde est profondément installée entre la mairie FN de Mantes-la-Ville (Yvelines) et le FC Mantois, le club de football intercommunal, qui représente les Communes de Buchelay, Mantes-la-Jolie et Mantes-la–Ville.

Selon Bondy Blog, au cours du conseil municipal du 30 mars 2015, Cédric Nauth, maire FN de Mantes-la-Ville, a diminué les subventions allouées au club sportif. Ce montant est descendu à 15 000 euros, alors que ce fonds était de 60 450 euros en 2014 et de 77 500 euros en 2013. Pourtant, une convention associe la ville au club, sur la période 2013-2016, mais elle avait été conclue avec l’ex-équipe municipale.

L’élu FN envisagerait à terme de supprimer cette subvention. Cédric Nauth explique cette diminution d’allocation par des « problèmes d’ingérence au sein du club », car le club change souvent de président. De plus, le budget prévisionnel du club « comporte des zones d’ombres ». Ces faits auraient contraint la municipalité à opérer une baisse du montant alloué au FC Mantois, affirme l’élu FN. Enfin, la Fédération Française, exige la rénovation du stade Bergeal, qui coûtera 240 000 euros, d’où une obligation de réduction des dépenses, argumente le maire de Mantes-la-Ville. Selon ses dires, « les habitants de sa commune n’ont pas à payer, pour les erreurs des présidences passées ».

Le co-président du FC Mantois, Nabil Djellali, se désole de la baisse considérable de subvention de la mairie, car en 2013, la subvention a représenté 10% du budget du
club de football. Selon lui, la décision municipale du 30 mars a été prise sans consensus, ni discussion préalable. Quand aux problèmes de gestion évoqués par le maire, ce dernier n’a pas su le démontrer lors d’une entrevue entre Cédric Nauth et Nabil Djellali.

Le FC Mantois compte 1 000 licenciés. L’équipe fanion du club évolue en CFA, au quatrième niveau national. Le FC Mantois, en considérant la convention qui associe la ville au club, va former un recours pour diminution de subventions. Par ailleurs, un rassemblement se tiendra le samedi 11 avril 2015, au stade Bergeal de Mantes-la-Ville, lors d’un match, avec l’équipe B du PSG. Selon Nabil Djellali, un appel symbolique aux dons est prévu. Toutefois, il estime que la Commune de Mantes-la Ville doit respecter ses engagements, car le FC Mantois c’est aussi 50 éducateurs qui fournissent des tâches éducatives et sociales, au profit de tous les Mantevillois.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.

PARTAGER SUR