Man Haron Monis : le preneur d’otage australien, déjà condamné pour agression sexuelle

0
48

L’homme qui détient depuis plusieurs heures des personnes dans un café de Sydney, en Australie, a été identifié comme étant Manteghi Bourjerdi ou Man Haron Monis, comme il aime se faire appeler. Connu des services de police australien, cet homme d’âge moyen ne présente pas le profil type du djihadiste.

De multiples condamnations

Agé d’une cinquantaine d’année, Man Haron Monis est un réfugié iranien qui a connu bien des démêlés avec la police australienne. En effet, si l’on se fie à la page qui lui est consacrée sur Wikipédia, l’homme a été inculpé en novembre 2013 pour complicité de meurtre dans l’assassinat de son ex-femme. Libéré sous caution depuis peu, Man Haron Monis s’est déjà rendu coupable pour l’envoi de lettres empoisonnées aux familles de soldats australiens morts en Afghanistan et a écopé de 300 heures de travail d’intérêt général. Mais ce n’est pas tout puisque ce réfugié a à son actif une quarantaine d’inculpation pour agression sexuelle. Se faisant appeler « cheikh Haron » sur les réseaux sociaux, il se présente également comme guérisseur spirituel, spécialiste de magie noire et as de l’astrologie entre autres.

la vitrine du café australien

Alors que son parcours est loin de présager un changement radical vers le djihadisme, Man Haron Monis a publié sur son site, le 14 décembre dernier – soit la veille de la prise d’otages – que « L’islam est la religion de la paix, c’est pour cette raison que les musulmans se battent contre l’oppression et le terrorisme des Etats-Unis et de ses alliés, y compris au Royaume-Uni et en Australie (…) ».

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.