Mali : mort d’un soldat français pendant une opération des forces spéciales

0
84

Dans l’Adrar des Ifoghas au nord du Mali, l’offensive menée par les forces spéciales contre un groupe armé terroriste a causé la mort d’un sergent-chef français, deux autres militaires sont gravement blessés. C’est le premier soldat mort dans le cadre de l’opération Barkhane.

La force Barkhane a été mise en place il y a quelques jours après une suite d’attaques meurtrières contre la mission de l’ONU dans le pays. Pendant la nuit du 28 au 29 octobre, un « violent accrochage » l’a opposée à un « important groupe armé terroriste de type Aqmi » faisant une vingtaine de mort parmi les membres de ce groupe. Thomas Dupuy, le soldat qui est mort au cours de l’opération était un natif de Toulouse, il était âgé de 32 ans. Selon le ministre de la Défense Jean-Yves le Drian : «Il était un spécialiste reconnu dans les domaines de l’appui aérien, des transmissions opérationnelles et du saut à ouverture très grande hauteur ».

Dans un communiqué publié le 29 octobre, le président François Hollande a témoigné « son profond respect pour le sacrifice de ce sous-officier des forces spéciales dans le cadre d’une mission particulièrement périlleuse qui a atteint ses objectifs ».

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.