Alpes-Maritime : suicide en prison d’un détenu qui avait ouvert le feu sur des gendarmes

0
93

Ce mercredi 3 juin 2015, le parquet a annoncé un suicide par pendaison d’un détenu de 46 ans, Philippe Saint-Jean, dans une cellule de la maison d’arrêt de Grasse, dans les Alpes-Maritimes. Le prévenu avait subi cinq condamnations, dans le passé, et il avait été emprisonné pendant 15 ans pour vols aggravés, vols avec violence, détention d’armes et de stupéfiants.

En 2014, une enquête est ouverte car le détenu est soupçonné de braquages, de vols avec arme, de séquestrations au sein de résidences de particuliers, notamment à Mougins, Cannes et Roquefort-les Pins.

Une première tentative d’arrestation le 29 septembre 2014, dans le Var a échoué, car le malfrat avait embouti une voiture de gendarmerie, équipée d’un membre de forces de l’ordre.

Une deuxième tentative le 12 décembre 2014, a eu lieu au domicile du malfaiteur dans le centre-ville de Cannes. Un peloton de 11 gendarmes est intervenu sur les lieux. En apercevant les forces d’intervention, Philippe Saint-Jean a tiré sur les gendarmes, qui ont répliqué et l’ont blessé.

Selon le parquet, le détenu s’est pendu dans sa cellule à l’aide d’un drap. Dans l’attente de son procès, le prévenu, en détention provisoire, encourait la perpétuité.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.

PARTAGER SUR