Mahomet en couverture de Charlie Hebdo : Le prêcheur radical Anjem Choudary dénonce « un acte de guerre »

0
46
choudary

Comme bon nombre des voix de l’Islam, le prêcheur radical Anjem Choudary a également pointé du doigt la couverture de la nouvelle édition de Charlie Hebdo, sortie en kiosque ce mercredi 14 janvier et affichant une caricature du prophète Mahomet avec le slogan Je suis Charlie.

« Un bonhomme qui pleure »

Interrogé sur la signification de l’image qui apparaît en couverture de Charlie Hebdo ce mercredi 14 janvier, le dessinateur Luz (de la rédaction Charlie Hebdo) a expliqué qu’il s’agit avant tout d’un « bonhomme qui pleure ». Mais de son côté, plusieurs dirigeants d’institutions musulmanes ont manifesté leur colère et leur indignation face à ce qu’ils appellent communément « un blasphème ».

« Il y aura des répercussions »

Le prêcheur radical Anjem Choudary, installé au Royaume-Uni, a avertit les journalistes français de Charlie Hebdo que cet « acte de guerre aura des répercussions » tôt ou tard.

« Ridiculiser» le prophète de l’islam est un acte «extrêmement sérieux. Ce n’est pas juste un dessin. C’est insultant, ridicule et provocateur. Il y aura des répercussions. Quelqu’un va prendre la loi dans ses mains et riposter. C’est inévitable. »

Condamnés à morts

Dans une interview accordée à Telegraph, ce prêcheur radical a confié que si ces journalistes étaient amenés devant la loi islamique, la charia les condamnerait certainement à la peine de mort. A noter qu’Anjem Choudary a déjà été arrêté en septembre 2014, dans une enquête antiterroriste. Il a été libéré depuis.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.