Lyon : inauguration du premier centre européen d’étude des virus les plus dangereux

0
32

Le Premier ministre, Manuel Valls, a inauguré le lundi 11 mai 2015, le premier centre d’Europe des virus très dangereux, au laboratoire P4 Inserm/Jean-Mérieux. Cette extension est un bunker ultra-sécurisé, situé au centre de Lyon.

Selon l’Inserm (Institut national de la Santé et de la recherche médicale), cette unité de recherche, sis dans le parc scientifique biopôle de Gerland, est « le plus grand laboratoire européen de haute sécurité biologique ».

Cet investissement de 11 millions d’euros qui va distinguer les activités de recherche des activités de diagnostic, comportera une animalerie et permettra la croissance des « capacités d’expérimentation et de formation ».

D’après le directeur de P4, Hervé Raoul, lors d’un entretien avec l’AFP, ce laboratoire ultra-sécurisé, a été mis en service en octobre 2000, sur les instructions de Charles Mérieux, mort en 2001. Charles Mérieux, par le biais de son empire pharmaceutique, a apporté une contribution de 50 millions de francs, à l’époque.

Selon Hervé Raoul, Charles Mérieux a créé ce laboratoire qui stocke des agents pathogènes de classe 4, à l’instar d’Ebola, Marburg ou Nipah, des virus extrêmement dangereux. Le laboratoire initie « des programmes d’aides aux pays en voie de développement où se trouvent les principales maladies, abritant ces virus virulents, et qui atteindront assurément les pays du Nord ».

En janvier 2004, la Fondation Mérieux, a remis la gestion du P4 à l’Inserm. L’Inserm a mis « l’ensemble à disposition de la communauté scientifique ».

A l’heure actuelle, les Etats-Unis et l’Europe comptent environ 20 laboratoires civils P4.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.

PARTAGER SUR