Lyon : un handicapé a reçu 16 contraventions pour stationnement sur une place réservée aux…..handicapés.

0
41

L’incident date de 2011, Jean-Claude Mouton, un chef d’entreprise de 58 ans, handicapé des suites d’un accident de moto, survenu 30 ans auparavant, affirme avoir écopé de 16 contraventions en un an. Plusieurs amendes de 135 euros pour stationnement, sur une place handicapée, sise en bas de son domicile, alors qu’il affirme mettre à chaque fois le macaron handicapé, sur sa voiture.

Les amendes ont été contestées par l’entrepreneur à Lyon Amendes, par envoi de courriers de réclamations, mais ces demandes sont restées vaines. Il s’est ensuite rendu sur place, mais n’a pas été reçu. Les amendes cumulées, auxquelles se sont ajoutées les majorations totalisent 6 500 euros. Les visites d’huissiers et les saisies bancaires, ont fini par exaspérer le quinquagénaire, qui s’est vu refuser un prêt accordé quelques semaines auparavant.

Il impute les agissements des agents verbalisateurs à la voiture de sport qu’il avait à cette époque, car dès qu’il a changé de voiture, il n’a plus eu aucune contravention. Il suppose également que ces agents remplissaient un quota d’amendes, il crie à « l’acharnement ».

Désespéré, il s’est enchaîné ce mardi 14 avril 2015, aux grilles de l’Hôtel de Ville de Lyon. Dès lors, la mairie a pris son dossier en charge. Thérèse Rabatel, l’élue en charge du handicap soutient que la thèse de « l’acharnement » ne tient pas debout, car les brigades de patrouille travaillent en rotation. Elle suppose que le macaron handicapé ne devait pas être apposé, sinon les agents n’auraient pas mis de contravention. Elle souligne que Lyon est une des villes pionnières en France, pour autoriser le stationnement des personnes handicapées sur les places normales gratuitement, lorsque les places qui leur sont réservées sont occupées. Elle a reçu Jean-Claude Mouton, le mardi 14 avril 2015.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.

PARTAGER SUR