Lutter contre le terrorisme en Europe : comment procéder ?

0
56

Telle est la question qui s’est posée pour les ministres des Affaires étrangères des 28 membres de l’Union Européenne réunis hier à Bruxelles.

En effet, suite aux diverses attaques dont l’Hexagone a surtout fait l’objet, ces deux semaines passées, les représentants du vieux continent veulent prendre des mesures afin d’endiguer les menaces terroristes dans leur territoire.

Le débat pour l’adoption du PNR,  « Passenger Name Record » en cours.

Rappelons que ce dispositif consiste à faciliter l’accès des données personnelles des passagers à la police aéroportuaire. Ces données sont colletées auprès des agences de voyages lors de l’achat du billet. Elles concernent les nom, prénom, itinéraires, dates….

Dans le pays de l’Oncle SAM, les données peuvent toucher les origines ethniques, ou encore les préférences alimentaires. Il va sans dire que cette adoption du PNR s’inspire du modèle étasunien.  La triangulation des données peut mener à stopper voire anticiper un attentat.

Des limites du PNR

Mais le problème qui peut entraver la mise en place du programme PNR, c’est la protection des données personnelles des passagers, notamment au niveau de la vie privée.

En Europe, les données sur les passagers sont bien plus protégées qu’aux Etats-Unis. Malgré ces problèmes, François Hollande serait quand même déterminé à l’adopter.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.