Une salariée d’un établissement scolaire licenciée pour avoir critiquer les professeurs sur Facebook

0
19
facebook

Une aide-documentaliste travaillant dans un établissement scolaire de l’agglomération de Vichy a perdu son travail à cause d’un débat qu’elle a ouvert sur sa page Facebook, dénonçant le comportement de certains professeurs.

Des profs…désabusés ?

L’histoire remonte en novembre dernier lorsque la jeune employée de l’établissement scolaire de Vichy entend quelques professeurs se moquer des élèves pendant un déjeuner au réfectoire. Ayant eu assez de ce comportement qui perdure déjà depuis longtemps, selon ses explications, l’aide-documentaliste décide de pousser un grand coup de gueule sur sa page Facebook, le soir même.

« J’ai mis comme statut : Combien de profs dans l’Éducation nationale à être désabusés ? Je ne m’attaquais pas à l’établissement, ni n’insultais personne, je voulais juste ouvrir un débat ».

Facebook comme défouloir

Comme elle l’avait souhaité, sa question avait fait réagir quelques 3 000 personnes sur le réseau social. Malheureusement pour elle, un de ses propres contacts avaient repris toute la discussion pour la rapporter à ses supérieurs. Bien évidemment, la jeune employée a été convoquée puis mise à pied pendant 48 heures pour finalement être licenciée pour « faute lourde ». Interrogée sur la décision de l’administration de l’établissement scolaire, l’employée a juste regretté de s’être servie de Facebook comme défouloir.

« J’ai été maladroite, je n’aurais pas dû m’exprimer comme ça publiquement et me servir de Facebook comme défouloir ».

De leur côté, les responsables de l’établissement scolaire concerné n’ont pas voulu s’exprimer davantage sur ce licenciement qui aurait pu, selon eux, mener la salariée en justice pour diffamation.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.