Libération des otages de l’État Islamique: la Japon et la Jordanie prêts à travailler de concert

0
8

Suite à l’enlèvement d’un pilote jordanien, Maaz al-Kassasbeh et de l’exécution de l’otage japonais par l’État Islamique, le Japon et la Jordanie se disent prêts à travailler ensemble afin de libérer les survivants aux mains des ravisseurs.

Une entente renforcée par les événements

Le vice-ministre japonais des Affaires étrangères, en pleine négociation lors de sa visite à Amman, a d’ailleurs expliqué que : « Le sauvetage du pilote jordanien fait aussi partie de nos préoccupations. Nous voulons que lui et Kenji Goto (journaliste japonais otage de l’État Islamique) rentrent chacun dans leur pays respectif avec le sourire. Pour que ce jour-là arrive, il serait bien que les deux pays unissent leurs forces et travaillent conjointement d’arrache-pied ». 

Le président américain Barak Obama s’intéresse vivement à la rencontre entre les deux pays, souhaitant visiblement apporter son concours. D »après  les experts, la Jordanie et le Japon sont « forcés » de travailler ensemble en vue de secourir les deux otages respectifs.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.